Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Reignac, ses trois abeilles et l'architecte

L’étonnant blason azur des Barberini où figurent les trois abeilles d’or orne toujours les murs de l’église de Reignac et le papier à entête de la commune. Louis de Barberin issu de cette famille de Toscane qui a donné un pape au monde, le très Urbain VIII Maffeo, était le seigneur des lieux à la fin du 17ème siècle. Un pape parmi les ascendants et un arrière petit fils qui n’était autre que le marquis de Lafayette pour ce valeureux soldat de Louis XIV couturé de partout. C’est vous dire si la commune est depuis longtemps à la croisée de grands destins.

Mais il arrive à la commune de croiser tel personnage plus énigmatique, prompt à en découdre quand la décision de l’édile actuel des lieux n’a pas l’heur de lui plaire.

C’est ainsi qu’après que la commune ait très minutieusement choisi le meilleur maître d’œuvre possible pour la restauration générale de l’église Saint Pierre Es Liens de Reignac, l’un des évincés, parce que  moins bien noté, s'est piqué de saisir la justice s’estimant injustement lésé.

L’affaire qui remonte à janvier 2013 vient de connaître son dénouement avant-hier. Sans surprise, la requête de la société Dodeman a été rejetée et cette dernière est condamnée à verser à la commune et à la société Architecture et Patrimoine un petit dédommagement pour les frais qu’ils ont du engager pour de défendre.

Je ne saurais trop conseiller à tous mes collègues maires d’être d’une minutie scrupuleuse pour la passation de leurs marchés publics tant les virgules oubliées peuvent avoir des conséquences douloureuses.

La commune a pour cela eu la chance de bénéficier du savoir faire de Christine et du concours rigoureux de Clotilde qui se reconnaitront et que je veux remercier très vivement ici.    

Pour permette à tous mes collègues maires d’en faire leur miel et pour leur éviter de subir les mêmes désagréments toujours trop onéreux pour les contribuables, je mets en pièce jointe le jugement du TA de Poitiers.

Pour la talentueuse défense de la commune, c'est Maître Philippe Mottet que je remercie tout aussi vivement ici.

Ce stupéfiant recours n’a pas empêché que l’église soit en ce moment une vraie ruche dans laquelle s’affairent tous types d’ouvrières et d’ouvriers qui essaimeront plus tard vers d’autres sites. Puissent-ils n’y rencontrer que des architectes compétents, droits et de bonne compagnie.  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

loïc 25/07/2015 11:57

Je pense que Clotilde a imaginé des remerciements sous forme de restau + champagne;