Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Charente enfin de retour vers le futur?

Mes chers et fidèles lecteurs, j’ai dit quelques mots devant une salle comble de soutiens aux candidats du centre et de la droite hier soir à Lunesse. Pour pas gâcher je vous en propose la lecture encore ce matin.

Chers amis,

Chers charentaises, chers charentais,

Les électeurs de notre département ont mis beaucoup de nos candidats et candidates en situation de pouvoir l’emporter dimanche prochain.

Assez en tout cas pour pouvoir devenir majoritaires à l’assemblée départementale. Assez pour que des femmes et des hommes qui se revendiquent du centre et de la droite insufflent dès la semaine prochaine un nouveau dynamisme à notre département.

Chers candidates, chers candidats, cher François, dans chacun des cantons, les électeurs ont commencé à entendre votre volonté et cet « En avant la Charente » qui nous ravit et nous enthousiasme.

Ce qui se joue dimanche prochain grâce à vous, grâce aux électeurs, c’est enfin retour vers le futur pour la Charente.

Avec vous, je dis merci aux électeurs et aux électrices de la Charente. Parce qu’ils nous redonnent enfin l’espoir.

Ce soir nous sommes réunis pour sonner résolument la mobilisation générale derrière nos candidats. Parce que nous devons réussir l’alternance dimanche prochain mes amis.

Nous mettrons ainsi un terme cher François, comme tu le faisais très justement remarquer hier à Michel Boutant à trop de cumul des mandats pour l’équipe en place. Cumul dont elle a bien du mal à se défaire autrement que dans les promesses électorales.

Evidemment, je n’oublie pas qu’un 1 électeur sur 5 est venu aux urnes dimanche dernier pour voter pour les candidats du Front National. Je sais comme vous que le choix qu’ils feront dimanche prochain pourra être déterminant pour l’issue du scrutin.

Nous devons entendre et comprendre le message qui nous est adressé élection après élection. Le vote FN c’est le vote du ras le bol et de l’exaspération. C’est aussi un vote de détresse sociale et d’alerte. Le vote FN c’est encore la voix du peuple qui ne comprend pas la complexité et souvent l’absurdité du monde sur administré dans lequel nous vivons. C’est aussi le vote du rejet d’une certaine impuissance politique.

En revanche, ce vote, c’est rarement un choix d’adhésion à des candidats qui sont pour la plupart inconnus sur leur territoire. C’est tout aussi rarement un vote d’adhésion à un programme qui, s’il était appliqué, aurait des conséquences économiques, sociales et humaines désastreuses.

Pourtant, la particularité des élections cantonales était justement l’élection d’un homme et d’une femme reconnus sur leur territoire. Ces nouveaux cantons plus vastes, plus ou moins bizarrement découpés, ont sans doute permis et motivé plus encore le vote FN pour des inconnus.

Alors ce soir j’en appelle avec vous aux électeurs du canton de Boëme Echelle. Je leur demande de regarder attentivement les candidats qui se présentent à eux dimanche prochain. Parce que je connais comme vous l’engagement d’Annick Andrieux et de François Lucas. Je vois François se battre chaque jour dans son canton, dans le département, mais aussi à Paris et à Bruxelles. Je le vois se battre pour la ruralité, pour l’agriculture, contre les réglementations excessives, pour les valeurs du travail et du mérite. Je le vois se battre pour le développement économique. Ce canton a besoin de lui. Ce canton a besoin d’Annick et de son énergie.

J’en appelle aussi aux électeurs de Tude et Lavallette. Parce que je connais comme vous le dévouement de  Christine Labrousse et de Didier Jobit. Ils ont tous les deux la passion de servir leur territoire et ses habitants. Quand une personne âgée se fait agresser sur sa commune, Didier organise avec pragmatisme la prévention aux côtés des habitants, quitte à bousculer quelques usages. Il est de tous les combats contre les freins et les blocages qui enferment et dépriment la ruralité. Il est surtout l’homme des challenges impossibles. S’il réussit c’est parce qu’il ne sait pas qu’il était impossible de restaurer le petit Versailles de sa commune à mains nues de bénévoles et sans autres ressources que des dons. Il mobilise et fédère les énergies parce qu’il est courageux et généreux. Il a même pour cela et c’est mérité les honneurs quelquefois de la télévision. Ce canton a besoin de lui, ce canton a besoin de Christine dont le travail à la communauté est solide et respecté.

J’en appelle aussi avec vous aux électeurs de tous les autres cantons. Je les appelle à voter pour les candidats de l’union de la droite et du centre. Cette union qu’a si bien su fédérer François.

Je salue le travail ingrat d’opposant qu’il mène depuis des mois pour faire savoir qu’une autre dynamique est possible pour le département. Qu’un nouvel élan est nécessaire. Et qu’il faut bien parler d’immobilisme tranquille et patelin pour l’équipe en place. Tu mérites François d’assumer demain la présidence du conseil départemental.

A propos d’immobilisme, vous connaissez tous cette expérience de la grenouille dans son bocal dont on élève très progressivement la température de l’eau. Prise peu à peu de torpeur, elle finit par s’éteindre sans réagir.  Eh bien, j’ai le sentiment que les socialistes avec leur fameuse gestion en bon père de famille, le budget tiré au cordeau et leurs propos rassurants ont voulu reproduire l’expérience avec les cagouilles que nous sommes. Heureusement mes chers amis la température vient de monter brusquement. Même cagouille, un sursaut salvateur va nous permettre de nous échapper du bocal dans lequel on nous endort à feu doux.

Parce que ce que les charentais attendent, c’est d’abord une meilleure efficacité publique. Une organisation territoriale simplifiée et optimisée qui tarde bien trop à venir. Ils attendent que l’on investisse dans les infrastructures comme le haut débit pour permettre le développement d’activités et d’emplois. Ils veulent un département qui fédère les énergies, qui se réforme pour être plus léger pour le contribuable et plus efficient dans ses actions. Un département qui soit aux côtés des créateurs d’emplois pour augmenter les ressources nécessaires à la solidarité.  

Voilà ce que vous représentez mes chers amis. Vous êtes dans le camp de tous ceux qui veulent relever tous les défis qui attendent la Charente.

Alors avec gravité, courage et détermination, vous devez l’emporter dimanche pour nous tous et pour la Charente.

Chaque canton mériterait que l’on s’attarde à montrer la belle personnalité de nos candidats. D’autres à cette tribune l’ont fait avant moi et vont poursuivre après moi.

Mais pour terminer je veux vous faire partager le bonheur que j’ai ressenti quand j’ai su que Florence et Jean Hubert étaient qualifiés pour dimanche prochain avec de bonnes chances de l’emporter sur le canton de Cognac Nord.

Avec trois listes du centre et de la droite, un sortant fortement implanté et des candidats du front national connus sur le territoire, le challenge semblait impossible.

Ils ont déjoués tous les pronostics mes chers amis.

Je remercie vivement Christiane Perriot et Lilian Jousson, Isabelle Berthelot et Dominique Souchaud qui ont appelé à voter pour Florence et Jean Hubert dès dimanche soir.  Je vous propose de les applaudir très fort, d’applaudir tous nos candidats et candidates en lice  dimanche prochain. Et j’aimerai vivement que Florence et Jean  Hubert nous disent maintenant quelques mots de leur aventure gagnante.

Merci à tous et en avant la Charente. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 14:15

Merci pour cet article .

roy 28/03/2015 07:21

remarquable syntése PRESIDENT il y en a eu pour tout le monde!!!!

electricien 27/03/2015 18:10

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement